Gestionnaire de paie

par

Gestionnaire de paie, à mi chemin de la fonction de comptable et du gestionnaire ressources humaines, le « comptable paie » est en charge des obligations légales de fin de mois. Chaque salarié doit recevoir tous les mois un bulletin de paie juste, il en va des bonnes relations sociales. Le gestionnaire de paie fait preuve d’une grande disponibilité. De tous les métiers des ressources humaines, c’est surement celui qui est en train de connaître une mutation importante.  Le traitement de la paie évolue avec le perfectionnement du logiciel de paie et du sirh. Ce métier mêle relation avec le personnel (administration du personnel) et travail technique (la gestion de la paie). La fonction de gestionnaire de paie demande un grand sens des responsabilités comme toutes les fonctions qui ont trait à la gestion ressources humaines et autres métiers du chiffre (comptabilité). Les missions suivantes sont confiées au gestionnaire de paie : l’élaboration des fiches de salaire, les charges sociales (dsn) et la gestion administrative du personnel pour son portefeuille clients. Le technicien de paye (l’autre nom du gestionnaire de paye) n’est ni comptable, ni un assistant RH, ni un juriste en droit du travail mais doit posséder toutes les compétences pour jongler avec ces différents rôles et ce pour bien gérer les relations de travail. Le métier est accessible après un titre professionnel de niveau III, bien souvent les gestionnaires de paie sont issus de la reconversion professionnelle. Les personnes souhaitant devenir technicien paie doivent trouver un financement et remplir un dossier de candidature avant de suivre une formation qualifiante ou certifiante. Le BTS comptabilité, le BTS assistant de gestion PME PMI ou le DCG ne permettent pas de savoir collecter les variables de paye et faire des bulletins de paye avec un logiciel de paie. Une formation gestionnaire de paie est souvent sanctionnée par un titre professionnel. Il existe aussi une licence paye qui peut être suivie en formation en alternance. En plus de suivre la formation gestionnaire de paie, il faut réaliser un stage (entreprise ou cabinet comptable). Le stage est très important car il est la première expérience significative avec un logiciel de paie et avec les tâches concrètes du gestionnaire de paie car les formations diplômantes citées plus haut ne permettent pas de maîtriser la gestion des paies. Il faut, pour réaliser un bulletin de paye à partir de variables (congés payés, congé maladie, ..), savoir utiliser un logiciel de paie qui respecte la norme DSN. Vous l’aurez compris le stage en gestion de la paie permet de mettre en pratique les compétences nécessaires à la production des fiches de paye et de les retranscrire dans le dossier personnel. Ce dossier professionnel sera étudié par le jury de responsable paie qui délivre le diplôme de niveau III.

Pourquoi devenir gestionnaire de paie ?

Le métier de gestionnaire de paie possède les 3 avantages qui font que si vous vous accrochez vous allez adorer votre travail. Le métier de gestionnaire de paie est probablement de tous les métiers dans le domaine des ressources humaines le plus intéressant. Il faut savoir utiliser les outils de gestion administrative et s’occuper de la gestion quotidienne du personnel presque comme un assistant RH en plus de savoir réaliser une fiche de paie juste.
Devenir gestionnaire de paie permet de développer les qualités suivantes :

  •      L’autonomie (gérer la rémunération, gérer le personnel)
  •      Les compétences techniques (établir un bulletin de paie qui correspond au salaire brut)
  •      Le sens des responsabilités (former des collaborateurs, contrôler la masse salariale)
  •      Savoir utiliser les compétences informatiques (pack office, sirh, logiciel de paie)

Que fait un gestionnaire de paie ?

Ce que fait un gestionnaire de paie…Un gestionnaire de paie s’occupe de la gestion de la paie, des déclarations sociales et de l’administration du personnel dans un cabinet d’expertise-comptable ou dans un service des ressources humaines. Le technicien paye intègre les éléments variables de paie (congé maladie, heures supplémentaires, congés payés) dans le logiciel de paie et produit les bulletins de paie. Après avoir produit les fiches de paie, le technicien paie s’occupe de calculer les charges sociales à payer aux organismes sociaux (caisses de retraite, urssaf..). Il gère aussi les relations avec le personnel dans le cadre de la gestion de l’administration du personnel. Par exemple : il gère le solde de tout compte, l’attestation assedic (pôle emploi), les formalités d’embauche. Le gestionnaire de paie peut préparer les éléments issus des fichiers de paie pour les représentants du personnel.En fin de cycle de paie, il génère les écritures comptables liées à la paye. Autant dire qu’un gestionnaire de paie doit aussi être capable de travailler avec les outils informatiques et évidemment le pack office. Dans un service des ressources humaines, il peut être amené à participer à collecter les informations pour les tableaux de bords qui mesurent la durée du travail des salariés de l’entreprise. Le technicien paie extrait des informations du logiciel de paie pour compléter le bilan social. Il doit aussi s’occuper du suivi des dossiers maladie, suivre les remboursement suite aux arrêts de travail et quelque fois gérer la médecine du travail des salariés dans son portefeuille client.

Comment devenir gestionnaire de paie ?

Devenir gestionnaire de paie demande de la méthode surtout si c’est dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Intégrer un service paie, n’est pas une mince affaire. Comme le fait de trouver un premier poste de gestionnaire de paie ou trouver un stage. Mais devenir gestionnaire de paie est loin d’être insurmontable, il faut préparer un dossier de candidature dans un centre de formation, trouver un financement, et se faire une première expérience significative en cabinet comptable généralement. Pour le financement si vous êtes en poste, vous pouvez demander à votre service rh de vous accompagner dans votre projet à travers le plan de formation. Vous pouvez aussi solliciter un congé individuel de formation, vous pouvez vous renseigner auprès d’un cabinet conseil en reconversion professionnelle. Vous pouvez aussi tabler sur des formations courtes en paie financer sur vos propres deniers.

Quelle formation pour devenir gestionnaire de paie ?

La question qu’il faut se poser une fois qu’on a décidé de devenir gestionnaire de paye, c’est de trouver une bonne formation en paie. Il faut trouver une formation pour apprendre à faire les bulletins de salaire, les charges sociales, la gestion du personnel. Il existe même des centres de formations qui intègrent dans le parcours qui mène au titre professionnel de niveau III une initiation à un logiciel de paie. Définitivement oubliez les BTS comptabilité, gestion PME PMI, le DCG ou le DUT GEA. Il faut chercher un centre de formation (même un centre de formation à distance) qui délivre le titre professionnel de niveau III composé de certificat de compétence (paie et adp). Il est possible d’accéder au diplôme gestionnaire de paie via un licence pro paye accessible via un des contrats en alternance ( contrat de professionnalisation ou apprentissage).

Où faire son stage gestionnaire de paie ?

Pour valider le titre professionnel de niveau III et espérer intégrer un service de gestion de la paie, il va falloir trouver un stage en entreprise. C’est très important car une expérience réussie ouvre de très bonnes perspectives en terme d’insertion professionnelle. Oui mais où trouver un stage en paie? En cabinet comptable, dans un service de ressources humaines ou chez un prestataire de services spécialisé en paie ? Dans tous les cas, le meilleur endroit c’est celui qui vous permet de trouver un premier poste en gestion de la paie rapidement (même un poste d’intérimaire). Le meilleur endroit pour faire son stage c’est celui qui vous permet d’apprendre à bien traiter les charges sociales, à établir des bulletins de paie, faire les ruptures du contrat et la gestion administrative du personnel.

Comment trouver un premier poste de gestionnaire de paie ?

Trouver son premier poste dans la gestion de la paie n’est pas une mince affaire. L’insertion professionnelle après une formation gestionnaire de paie est possible, mais quelque peu compliqué. Le responsable paie en cabinet d’expertise comptable et les directeurs des ressources humaines sont hésitants à prendre des débutants en gestion de la paie. Mais après 3 ans minimum d’expérience, vous serez contacté régulièrement par le consultant en recrutement qui vous proposera du travail en gestion de la paie. Soyons réaliste, même avec un titre professionnel de niveau III, il est difficile de trouver votre premier poste de gestionnaire de paie. Heureusement, il existe quelques astuces pour pouvoir trouver un emploi gestionnaire de paie.  Il faut savoir cibler ses recherches et se former un peu plus que les autres, notamment dans l’utilisation d’un logiciel paie et des autres outils informatiques. Pour un premier poste en paye, il est possible de travailler en entreprise sous la direction du responsable ressources humaines en entreprise. Mais pour acquérir un expérience significative, un débutant en gestion de la paie devrait essayer de trouver un poste en tant qu’assistant paie en cabinet comptable ou dans une entreprise d’externalisation de la paie. Choisir ses structures vous permettra d’apprendre à gérer un portefeuille clients et d’être supervisé par un responsable paie plutôt que par un responsable administratif et financier.

Quel est le salaire d’un gestionnaire de paie ?

Le salaire d’un gestionnaire de paie varie en fonction de son expérience et où le gestionnaire de paie exerce son métier c’est-à-dire en cabinet d’expertise-comptable ou dans un service de ressources humaines. Il faut dire que la politique de rémunération varie considérablement entre une entreprise et un cabinet comptable. Mais avant tout c’est la compétence en traitement des bulletins de paie qui permet de faire le salaire brut du gestionnaire de paie. Le salaire brut d’un gestionnaire de paie débutant suivant s’il travaille en cabinet ou entreprise varie entre 28 0000 € et 30 000€ par an. Un gestionnaire de paie est un homme ou une femme de terrain, inutile de courir après une formation supérieure au niveau III pour bien gagner sa vie. Il suffit de suivre le conseil en recrutement suivant : devenir tellement bon qu’ils ne pourront pas vous ignorer. Mais ne soyez pas déçu si le directeur des ressources humaines, le responsable du personnel ou le directeur financier gagne plus que vous : la fonction paie est dévalorisée. Hé oui ce n’est pas de la « gestion finance » ou de la « gestion rh », c’est juste de la production de bulletins de paie.

Comment devenir un bon gestionnaire de paie ?

Un bon gestionnaire qu’il travaille en cabinet d’expertise-comptable sous la supervision d’un responsable paie ou dans un service de ressources humaines doit s’intéresser à son métier pour vraiment se tenir à jour et être capable de gérer au mieux la gestion de la paie. Il n’y a pas de secret : travailler et être à jour de l’actualité sociale pour mieux gérer les bulletins de paye. Pour cela, il faut investir dans la formation professionnelle continue et étendre ses missions principales. Par exemple, savoir travailler avec les différents organismes (urssaf et caisses de retraite par exemple). Il faut aussi connaître les tâches de base de gestion sociale comme savoir gérer un arrêt maladie ou un accident de travail avec le maintien de salaire en toute autonomie.

Ce que n’est pas un gestionnaire de paie !

Un gestionnaire de paie n’est pas un spécialiste de la comptabilité gestion ou un assistant des ressources humaines chargé de suivre quotidiennement les tableaux de bord, le temps de travail des salariés ou le préposé au suivi des congés payés. Ce n’est encore moins un credit manager , un assistant de gestion PME PMI ou un assistant d’entreprise ou pire encore une personne en charge de la gestion du secrétariat. Les missions principales en paie sont l’élaboration des bulletins de paye et l’administration du personnel.

L’évolution professionnelle du gestionnaire de paie

Après une expérience significative c’est-à-dire 3 ans minimum en gestion de la paie, un gestionnaire de paye peut évoluer professionnellement avec ou sans formation qualifiante. Il est possible d’évoluer vers un emploi cadre : management des ressources humaines ou responsable paie. Il est possible de faire évoluer ses principales missions et de focaliser sur le travail RH. C’est-à-dire devenir assistant RH, gestionnaire RH ou spécialiste sirh. Il est aussi simplement possible de trouver un poste similaire mais avec un salaire brut plus important. Quelques euros bruts sur une fiche de paie c’est aussi une évolution professionnelle. Une autre évolution est d’ouvrir sa propre entreprise de prestation de services en paye et de proposer de la paie en ligne.

Questions et réponses sur la profession de gestionnaire de paie

  1. Quelles sont les qualités requises pour réussir dans la gestion de la paie ?
  2. Est-ce que le métier est stressant ?
  3. J’ai un diplôme d’une des écoles d’art est ce que je peux suivre une formation paye ?
  4. C’est quoi ce titre professionnel gestionnaire de paie ?
  5. C’est compliqué la paye ?

Quelles sont les qualités requises pour réussir dans la gestion de la paie ?

Étant donné que vos missions seront larges et ne consistent pas qu’à faire de l’établissement de la paie, il faut être curieux c’est-à-dire être prêt à faire des formations en plus et de la veille sociale. Il faut aussi être à l’aise avec les outils informatiques et le pack office.

Est-ce que le métier est stressant ?

Un technicien paie doit être capable de bien gérer son temps. Il doit être organisé pour suivre le dossier social de son portefeuille clients, pour jongler entre l’établissement de la paie et la gestion quotidienne du personnel. Il faut aussi savoir gérer le client pour obtenir les variables de paie en temps et en heure.

J’ai un diplôme d’une des écoles d’art est ce que je peux suivre une formation paye ?

Peu importe que vous ayez une formation économique et sociale type bac, un diplôme en finance comptabilité ou une licence de droit, si vous êtes motivé par la gestion de la paie et que vous êtes prêt à suivre une formation de gestionnaire de paye : vous pouvez réussir.

C’est quoi ce titre professionnel gestionnaire de paie ?

Le titre professionnel gestionnaire de paie est un diplôme de niveau III inscrit au rncp (répertoire national des certifications professionnelles). Il certifie de la maîtrise de l’établissement des bulletins de paie et de la gestion administrative du personnel. C’est le diplôme des gestionnaires de paie. Accessible après un contrat en alternance (contrat de professionnalisation et apprentissage). La formation paie par excellence, certains organismes de formation organisent des réunions d’information. La formation peut être financée en partie avec le compte personnel de formation.

C’est compliqué la paye ?

La paie ça change souvent. Contrairement aux métiers de la comptabilité ou à la fonction RH, la paye évolue chaque année. Les taux de cotisations changent, certaines cotisations salariales diminuent et d’autres cotisations patronales augmentent. Certaines charges sociales sont à payer suivant une échéance mensuelle, d’autres suivant une échéance trimestrielle. Bref le calcul de la paye n’est jamais le même d’une année à une autre. Sans compter que certains salaires sont soumis à charges sociales et d’autres qu’en partie (avantages en nature, frais professionnels). Il est aussi plus compliqué de travailler en cabinet comptable qu’en entreprise. Dans les services comptables il faut composer avec l’établissement des payes pour un portefeuille clients souvent important.

En fait le truc c’est que le métier de gestionnaire de paie est un métier de passionné et un bon filon pour les cabinets de recrutement.

Récapitulons c’est quoi un gestionnaire de paie ?

Un gestionnaire de paie est en charge de l’établissement des bulletins de paie à partir d’éléments variables (congé maladie, absences,…). Il ou elle utilise un logiciel de paie pour élaborer les bulletins de paie. Le technicien paie transmet en fin de mois une dsn (déclaration sociales nominative) aux organismes sociaux (caisses de retraite, urssaf,..). Il s’occupe également de l’administration du personnel comme le solde de tout compte et le suivi des dossiers avec les organismes comme la sécurité sociale.

Vous aimerez aussi :

Fiche de paie

La fiche de paie est remise à la date de paiement du salaire. Le bulletin de salaire récapitule les droits des salariés : droit à la retraite, droit au chômage, droit à la sécurité sociale. Pour faire fonctionner ce système social, sur le salaire brut, sont calculées...

Remise du bulletin de paie

La remise du bulletin de paie est obligatoire. Toute personne qui travaille doit obligatoirement obtenir sa fiche de paye. La feuille de paie doit être remise même si le salarié est en arrêt maladie ou en cas de rupture du contrat de travail. Le code du travail est...

Comment gérer son stress grâce à la lecture

Commment gérer son stress ...C’est un fait! Votre métier de gestionnaire de paie peut être extrêmement stressant...Eviter à tout prix les erreurs ?...Respecter des délais serrés ?...Faire face à de nombreux imprévus ?...Être bombardé de questions par les salariés et...

efficitur. sed suscipit Praesent Phasellus at dapibus

Hey partagez sur les réseaux sociaux

Vous gagnez à partager !